Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENT > Projets > Pôle Histoire > Séjour éducatif à Strasbourg et Verdun
Publié : 30 mai 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

Séjour éducatif à Strasbourg et Verdun

Dans le cadre de la formation des délégués, un séjour à Strasbourg et à Verdun a été organisé les 09, 10 et 11 mai 2016. L’objectif visé est :
-  inscrire les délégués de 4ème , de 3ème et d’UPE2A-NSA dans leur rôle d’intermédiaire et de représentants de l’ensemble des élèves du collège.
-  découvrir les Institutions européennes et des lieux de mémoire liés à l’histoire de l’Europe (préparation du DNB)
-  inscrire les délégués dans un projet commun et favoriser le vivre ensemble.
19 délégués des élèves (ou suppléants) des classes de 4ème, de 3ème et d’UPE2A-NSA ont participé au séjour, accompagnés par Mme HAMON (CPE), Mme LEGARÇON (CPE) et M. JEANNE (professeur d’Histoire/Géographie/Education civique).

Déroulement du séjour à Strasbourg
Transport en car de tourisme aller-retour Evreux <->Strasbourg : Compagnie Voyages-Aiglons
Lieu d’hébergement et de restauration :
CIARUS (auberge jeunesse)
7 Rue Finkmatt 67000 Strasbourg
+33 (0)3 88 152 788

Financements : Conseil départemental de l’Eure (dossier PRE) / collège Pablo Neruda / Souvenir français

• Lundi 09 mai 2016

Visite du camp de Struthof à Natzweiler : Durant la 2nde guerre mondiale, le 1er mai 1941, au lieu dit « le Struthof », les nazis ouvrent un camp de concentration, le KL-Natzweiler. Le camp central, seul camp de concentration sur le territoire français, est situé en ce qui était alors l’Alsace annexée. Lieu de travail au profit de l’industrie de guerre nazie, le camp abrite aussi les expérimentations médicales des professeurs nazis de l’Université du Reich de Strasbourg. Le 25 novembre 1944, les Alliés découvrent le site évacué par les nazis depuis septembre.
De 1941 à 1945, le KL-Natzweiler est l’un des camps les plus meurtriers du système nazi. Près de 22 000 déportés y sont morts.

• Mardi 10 mai 2016

Visite du Parlement européen : Organe parlementaire de l’Union européenne, le Parlement européen a son siège à Strasbourg depuis 1999. Il est l’unique institution internationale dont les membres sont élus au suffrage universel direct. Il participe avec le Conseil de l’Union européenne à l’élaboration de la législation européenne en se prononçant sur les propositions de textes qui lui sont soumises par la Commission européenne. Il partage également avec le Conseil le pouvoir budgétaire. Il assure finalement un contrôle politique sur l’ensemble des institutions de l’Union qui rendent compte de leurs actions à l’assemblée.

Visite de la cathédrale de Strasbourg : La volonté de Strasbourg de rayonner sur l’Europe chrétienne du Moyen Âge impulse la construction de ce puissant symbole. L’histoire de l’édifice est intimement liée à celle de la ville des carrefours. La construction de la cathédrale romane débute lors de la pose de la 1ère pierre en 1015. Au XIIème siècle, suite à des incendies, la reconstruction de la cathédrale débute dans un style assez épuré (style roman). Au début XIIIème siècle la reconstruction de la cathédrale se continue dans un style différent appelé gothique.

Visite de la « Petite France » : La « Petite France » est un quartier historique de Strasbourg. Il est situé sur la Grande Île, qui est classée au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO depuis 1988. Quartier pittoresque, très prisé par les touristes et traversé par plusieurs canaux : le Zornmühle, le Dinsenmühle, le Spitzmühle et le canal de Navigation. Elle a conservé un grand nombre de maisons à colombages, dont la maison des Tanneurs et la maison Haderer.

• Mercredi 11 mai 2016

Visite du champ de bataille de Verdun : Tour panoramique guidé du Champ de Bataille de Verdun, théâtre d’une lutte acharnée entre les soldats français et allemands de février à novembre 1916. Découverte des hauts-lieux de la bataille de Verdun
-  Monument Maginot, édifié à la gloire d’André Maginot
-  Monument du Lion, marquant l’extrême avancée allemande le 23 juin 1916
-  Village détruit de Fleury devant Douaumont, entièrement dévastés en 1916
-  Ossuaire de Douaumont, abritant les restes des 130 000 soldats non identifiés recueillis sur les champs de bataille dévastés après 4 années de guerre effroyable, visite du cloître et de la chapelle,
-  Nécropole nationale : cimetière, mur juif et carré musulman
-  Tranchée des Baïonnettes
Fort de Douaumont : Ouvrage le mieux armé de la ceinture fortifiée, pièce maîtresse de la défense autour de Verdun. Construit à partir de 1885, il devient par son volume le premier fort de la région de Verdun en 1914.
Déclassé en août 1915, il est en partie désarmé et vidé de sa garnison quand, le 21 février 1916, la bataille de Verdun commence...Le fort est bombardé et tombe aux mains des allemands le 25 février 1916, qui l’occupent et l’utilisent comme base logistique et de repos.
Jusqu’à 3000 hommes y vivront dans la promiscuité. Des événements dramatiques s’y dérouleront, particulièrement dans la nuit du 8 mai 1916. Le fort de Douaumont est alors surpeuplé, il fait l’objet d’une attaque française et de bombardements incessants faisant près de 2000 blessés et 679 morts qui resteront ensevelis dans une galerie murée.
De forteresse protectrice, le fort de Douaumont est devenu leur tombeau. D’autres tentatives de reprise du Fort en mai et octobre entraîneront des pertes considérables dans les armées françaises et allemandes. Le 24 octobre 1916, les troupes coloniales du Maroc finissent par reprendre le fort aux Allemands.