Vous êtes ici : Accueil > CLUBS > Association Sportive > 2015/2016 > CdF Football : Jeudi
Publié : 9 juin 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

CdF Football : Jeudi

L’apothéose

Aujourd’hui programme chargé : 2 matches dans la matinée.

Le premier est une sorte de demi-finale : nous gagnons, nous jouons ensuite pour la 5ème place, nous perdons, nous jouons pour la 7ème. L’objectif affiché est toujours le même : obtenir le meilleur classement possible et ainsi battre le record de la meilleure équipe de Pablo Neruda aux championnats de France, celle de notre bien aimé assistant d’éducation Brandon qui s’était hissée à la huitième place.

La tension monte, le protocole s’effectue avec automatisme contre l’équipe de l’académie de Poitiers.

Nous ouvrons le score, puis nos adversaires égalisent, et mènent même 2/1 à la mi-temps ! Nous revenons au score avec sang-froid, un axe qui a été travaillé et répété tout au long de la compétition : la discipline. Nous défendons sans faire de faute, ni de vagues.. Nous encaissons encore un but et sommes menés 3/2, il reste 5 minutes à jouer...

Nous continuons à nous appliquer, nos adversaires doutent, se tendent et finissent par craquer : un défenseur fauche notre attaquant dans la surface, il écope d’un carton jaune, et nous d’un penalty...

Mamadouba prend ses responsabilités, demande à tirer et ne laisse aucune chance au gardien : 3 partout !!!La fin du match est sifflée 2 minutes plus tard et nous sortons victorieux de la rencontre puisque le règlement stipule qu’en cas d’égalité c’est l’équipe qui aura le moins de carton qui l’emportera.

Le soulagement est là. Les supporters venus du collège pour nous encourager vont pouvoir nous voir jouer pour la 5ème place !

Cela nous fait plaisir de revoir nos amis et leurs hurlements lors de ce dernier match de la compétition contre l’académie de Strasbourg décuple notre motivation !

Le match est intense, peut-être trop, car nos organismes fatigués par l’exigence physique de cette compétition commencent à faiblir. Jordan est obligé de sortir et de laisser sa place sur le terrain.

Le match est à sens unique, nous ne lâchons rien et comme le scandaient les supporters : "et un ! et deux ! et trois zé-ro !!!"

La victoire est sans appel, à nous la cinquième place !!!

Après le repas, nous avons pu regarder la finale du championnat, avec quand même un soupçon de regret de ne pas avoir pu fouler la pelouse du terrain d’honneur...

Il est temps pour nous de tourner la page des championnats de France, direction le bus !

Merci à tous les supporters d’avoir donné de la voix, merci à l’organisation du championnat de France pour nous avoir si bien accueillis, merci à Mme Colledani-Galpin d’avoir fait le déplacement, merci à Sergen pour ses conseils toujours avisés, merci aux professeurs d’eps pour toutes ces émotions vécues..

Mais aussi et surtout : MERCI au grand sorcier italien, à sa musique magique qui fait gagner des matches, à ses coups de gueule, à ses défis improbables, à ses heures passées à trouver les financements nécessaires pour ces compétitions, à sa folie, à ses heures jamais comptées pour toujours plus d’entraînements, à sa passion toujours intacte après 15 années passées avec nous...

Alors merci Rico, tu laisseras toujours une empreinte indélébile à Pablo...

Salut l’Artiste !