Vous êtes ici : Accueil > ENSEIGNEMENT > Projets > Pôle Langues > El día de los muertos
Publié : 15 décembre 2017
Format PDF Enregistrer au format PDF

El día de los muertos

Nous connaissons désormais tous la fête d’Halloween que l’on célèbre à la toute fin du mois d’octobre. On connaît moins « el día de los muertos », une fête mexicaine qui a lieu le 2 novembre.

C’est une tradition et un moment culturel et familial très important dans le pays.

Avec ses classes, Madame Cirignano a donc proposé tout au long du mois d’approcher un peu cette culture si différente et si ancrée dans les valeurs mexicaines.

Les élèves ont pu découvrir les traditions relatives à cette fête à travers de multiples documents. Ils ont dégagé le sens et l’importance de ces célébrations pour la population mexicaine.
Nous avons également travaillé avec les 4e sur les différences entre la fête d’Halloween et la fête mexicaine.

Au Méxique, la mort n’est pas un tabou. Les mexicains pensent que le jour des morts, les défunts reviennent leur rendre visite. Ils préparent donc tout pour leur venue en mettant des fleurs de cempasúchil partout (œillets), en décorant les tombes, en investissant les cimetières. Il y a également une parade en ville...C’est une fête très importante.

Ils montent un autel (altar ou ofrenda) dans chaque maison et posent la photographie des personnes disparues dessus ainsi qu’une multitude d’objets ayant toute une symbolique.
Cet acte se fait dans toutes les familles. Le fait de poser la photographie sur l’autel est le pré requis pour que le mort puisse passer d’un monde à l’autre.

Cet aspect est très bien illustré dans le dessin animé COCO de Pixar qui est actuellement en salle et qui est tout à fait ancré dans le thème que nous avons étudié.
D’ailleurs, les élèves de 4e ont pu se pencher sur la bande annonce du film afin d’en comprendre l’essence (et travailler leur subjonctif !) Une séquence qui se termine par la projection de ce long-métrage en espagnol lundi 18 décembre !

En AP et sur des ateliers ouverts à tous les élèves sur le temps de midi, nous avons réalisé un autel en souvenir de Pablo Neruda.
Il est très coloré et exposé au CDI afin que tous puissent profiter de cette approche culturelle.

Nous avons également étudié une chanson, au rythme entraînant et aux paroles significatives (Je ne crains pas la mort, elle fait partie de moi/les vivants et les morts célèbrent ensemble..).

Les 5e ont quant à eux terminé leur séquence en présentant un coloriage ou un dessin. Ils sont tous passés à l’oral. Une première évaluation de la prise de parole en continu pour des élèves grands débutants. Ils devaient présenter, décrire (notamment les couleurs) et dire en quoi leur dessin ou coloriage renvoyait à l’une des deux fêtes.

Tout le monde s’est prêté à l’exercice et le résultat est satisfaisant : un moment d’écoute et de partage lors de la présentation des travaux et des élèves fiers d’avoir réussi à exprimer et à poser quelques phrases dans une langue qui leur était totalement étrangère au mois de septembre.

Une séquence atypique mais très appréciée si l’on en juge les très bons résultats des évaluations finales…